Vous avez des collaborateurs en chômage partiel ? Découvrez le dispositif exceptionnel FNE Formation. En savoir plus

Mobilisation de la French EdTech !

Rédaction Blog

Il y a 3 ans

Presse

Article publié dans le Journal du Net, le Vendredi 27 avril 2018. 

« À l’agenda […] d’un Conseil des ministres exceptionnel, pour cause de tournée présidentielle outre-Atlantique : le projet de loi qui devrait accélérer la modernisation du secteur de la formation ! Ce texte est une avancée qui va dans le bon sens mais il ne faudrait pas oublier d’y associer les forces innovantes du pays, les acteurs issus du numérique appliqué à l’éducation et la formation (la fameuse EdTech) notamment, qui intègrent dans leur modèle les nouveaux comportements du web. »

Extraits choisis. 

« Les principales mesures de la réforme sont déjà connues : alimentation en euros et non plus en heures du compte personnel de formation (CPF), mise en place du CPF de transition professionnelle (remplaçant le Cif), renforcement du conseil en évolution professionnelle, remplacement des Opca par des opérateurs de compétences, création d’une contribution unique pour la formation professionnelle et l’apprentissage recouvrée par les Urssaf… »

« Cette réforme doit prendre en compte les enjeux de la transformation numérique, intégrer notamment le fait que nous vivons dans un “monde de données”, comme le souligne le rapport Villani. Le secteur de la formation possède un gisement de données qu’il faudrait mieux organiser, mieux collecter, mieux structurer pour créer une formation plus diversifiée et réactive, adaptée aux usages des citoyens. »

« Ce n’est pas pour autant que cette réforme doit exclure la formation en présentiel, au contraire elle doit lui donner un nouvel élan, lui permettre de se réinventer. Ce projet de loi modifie également les missions des acteurs de la formation qu’ils soient DRH, responsable de formation, concepteur de formation qui doivent intégrer encore plus dans leurs réflexions, la puissance et l’accessibilité des plateformes numérique de formation. »

« Les acteurs de la EdTech française ont un rôle clé à jouer dans la transformation globale de l’accès à une formation qualifiante et individualisée, tout au long de la vie. Ils devraient être pleinement associés à la conception et la mise en œuvre des mesures décidées par les pouvoirs publics. »

Retrouvez la tribune complète de Jean-Marc Tassetto sur le Journal du Net.

Recommandé pour vous

Réagir à cet article

Vous