Vous avez des collaborateurs en chômage partiel ? Découvrez le dispositif exceptionnel FNE Formation. En savoir plus

Transformation digitale : et si ce n’était pas terminé ? Découvrez le top 3 des compétences clés pour une transition réussie

Rédaction Blog

Il y a 4 mois

Learning Innovation

 

A la suite de la pandémie, près d’une entreprise sur trois en France annonce avoir considérablement augmenté son budget consacré à la transformation numérique selon une étude menée par Twilio sur la transformation numérique des entreprises et leurs stratégies d’engagement client. Impactée par la crise de la COVID19, la transformation digitale est plus que jamais un axe prioritaire pour les organisations si elles souhaitent se développer sereinement et se préparer au monde de demain, encore plus incertain qu’aujourd’hui. Bien qu’elle ne soit pas l’unique levier de transformation des organisations, elle impacte durablement les comportements et façonne de nouveaux processus, car elle est une mutation profonde de nos habitudes.  

Omniprésents tant dans nos vies personnelles que dans notre environnement professionnel, les outils du digital évoluent de façon fulgurante, parfois bien plus rapidement que les usages. Et c’est là toute la complexité de la transformation digitale : comment intégrer et prendre en main de nouveaux outils innovants, mais en constante évolution ? 

La pandémie nous l’a démontré, il est primordial de se préparer en amont des grands bouleversements, pour ne pas être pris de court. En 2025, le marché de l’emploi connaîtra une révolution et l’aspect digital des entreprises se renforcera encore plus, face à de nouveaux enjeux. Les projections faites par le rapport 2020 “Future of Jobs” du Forum Économique Mondial nous permettent d’anticiper les bonnes pratiques à adopter et les compétences à développer.

Mais d’abord, qu’est-ce que la transformation digitale aujourd’hui en 2021?

Le cloud, l’e-commerce, les réseaux sociaux, Zoom ou encore les data, la blockchain,  l’automatisation : vous connaissez déjà les outils du digital. La transformation digitale est le processus qui consiste à intégrer pleinement ces technologies dans l’ensemble des activités d’une entreprise, ayant pour but d’améliorer les performances de l’organisation. La transition au digital passe également par d’autres biais, comme le fait de savoir s’adapter aux nouveaux usages, par exemple ceux des nouveaux consommateurs, qui évoluent rapidement.

Pour beaucoup, la transformation digitale se résume à l’implémentation de processus digitaux dans l’entreprise, mais comment s’assurer qu’ils soient réellement pris en main et ancrés dans les comportements ? Accompagner la transformation digitale, c’est avant tout accompagner les collaborateurs dans la prise en main et la compréhension de ces outils digitaux. Impliquer les employés dans la conduite du changement et améliorer leur faculté d’adaptation est la clé pour mener à bien toute grande transformation. En effet, lorsque l’on fait face à des mutations, l’agilité et l’adaptation sont des qualités indispensables. C’est là que la fonction RH entre en jeu pour favoriser la transformation digitale de leur organisation.

Comment devenir un collaborateur connecté ?

L’édition 2020 du rapport “Future of Jobs” publié par le Forum Économique Mondial le met en évidence : la tendance est à la digitalisation depuis plusieurs années et c’est aujourd’hui une priorité élevée pour les entreprises. De plus, l’enquête Twilio affirme que mondialement, 97% des dirigeants d’entreprises estiment que la pandémie a accéléré la transformation numérique de leur organisation. C’est donc une réalité : la digitalisation des entreprises n’est pas terminée.

Ce qui a émergé depuis peu, c’est l’intérêt des entreprises à investir dans le cryptage des données. En effet, la digitalisation s’accompagne aussi de ses risques et les prévenir est une étape essentielle pour mener à bien cette transition aux outils digitaux.

Le rapport Future of Jobs indique une liste des 10 compétences clés à développer d’ici à 2025, que vous pouvez retrouver ici. Dans cette liste, 3 compétences sont cruciales pour la transformation digitale des organisations. Comme nous l’avons précisé précédemment, la transformation digitale c’est d’abord les employés qui la constituent, ou plutôt leur aptitude à s’y adapter. 

Alors que l’enquête montre que les entreprises prévoient de restructurer leur main-d’œuvre en réponse aux nouvelles technologies, quelles sont les 3 compétences clés pour guider la transformation digitale des entreprises et des employés ?

N°1 Les capacités d’utilisation, de suivi et de contrôle de la technologie

Les outils digitaux peuvent parfois être complexes à prendre en main, surtout lorsqu’ils modifient nos habitudes. Les résultats de l’enquête conduite par le WEF montrent que les pénuries de compétences sur le marché du travail local et l’incapacité à attirer les bons talents restent parmi les principaux obstacles à l’adoption des nouvelles technologies. 

Il est donc crucial de se former à l’utilisation de ces technologies, d’en comprendre le fonctionnement afin de pouvoir en tirer les bénéfices concrets. Sans ces connaissances, l’adoption de nouvelles technologies est plus lente, impactant plus globalement la vitesse à laquelle une organisation se transforme. 

Une partie des compétences qui accompagnent la transformation digitale,  souvent très techniques, sont des compétences dites “dures” (hard skills) qui demandent des connaissances informatiques, scientifiques ou en tout cas très spécifiques. Mais, concrètement, si individuellement nous arrivons tous à utiliser et à tirer parti des technologies mises à notre disposition, alors nous évoluons collectivement vers une entreprise plus digitale et plus agile. La formation peut aussi jouer sur les soft skills, les compétences “douces” ou  comportementales, pour favoriser une culture agile et des comportements qui s’adaptent plus rapidement, plus résilients face aux mutations parfois inattendues !   Ne serait-ce que, pour citer un exemple, la cybersécurité, un enjeu numérique qui est loin de ne concerner que les ingénieurs ou encore le big data, là aussi partie prenante de la révolution digitale, si toute l’entreprise sait en profiter.

Pour mieux appréhender l’ampleur de la révolution numérique, apprenez à anticiper le monde de demain :  

Anticiper le monde de demain

Pour être plus agile en entreprise :

Passez en mode agile !

N°2 Les compétences en conception et programmation de la technologie 

Parmi les conclusions de ce rapport qui analyse les tendances du marché de l’emploi, il y a celle qui nous informe de la difficulté qu’ont les dirigeants à recruter des talents spécialistes de l’IA, de l’apprentissage automatique, de développement de logiciels et d’applications. Pour permettre à l’ensemble d’une entreprise de bénéficier pleinement du potentiel qu’apportent les nouvelles technologies, il faut d’abord les mettre en place. 

D’ici à 2025, la digitalisation des organisations va s’accélérer et la mise à disposition de nouveaux outils digitaux va s’accroître. Pour favoriser cette transformation, les compétences de conception et de programmation de la technologie seront valorisées. C’est mathématique, si l’on décide de multiplier les outils, il faut aussi multiplier la main-d’œuvre nécessaire pour les mettre en place, et à mesure que la technologie évolue et se perfectionne, elle devient également de plus en plus complexe à concevoir.

Pour autant, les entreprises ne doivent pas tomber dans le piège suivant : penser que la transformation digitale repose uniquement sur le recrutement de talents compétents en conception et programmation de la technologie. Comme évoqué précédemment, le vrai challenge réside dans la compréhension générale de ces technologies, par l’ensemble des collaborateurs, pour aller vers un changement global, concret et collectif. Pour insuffler cette idée de changement, l’acculturation auprès de l’ensemble des acteurs clés de l’organisation constitue la première étape. S’acculturer au digital, c’est en comprendre les enjeux et ainsi mieux les transmettre à l’ensemble des salariés de l’entreprise. Au-delà de ce premier stade, la dextérité numérique joue un rôle crucial. Elle désigne l’envie et la capacité des collaborateurs à adopter les technologies existantes et émergentes pour améliorer leurs performances. Une attitude collective motivée par un réel désir de compréhension fait toute la différence car elle permet aux collaborateurs de prendre la mesure des changements que la transition numérique implique.

Pour commencer l’acculturation aux outils digitaux :

Technologies cognitives et intelligence artificielle

N°3 La résilience, la tolérance au stress et la flexibilité

La résilience, la tolérance au stress ou encore la flexibilité sont des compétences “douces » ou soft skills indispensables pour favoriser la compréhension de nouveaux outils. 

Les nouvelles technologies, et tout changement en général, peuvent en effet être perçues comme un obstacle pour les collaborateurs. C’est pourquoi la résilience, c’est-à-dire la capacité d’une personne ou d’un groupe à se projeter dans l’avenir et à évoluer malgré les difficultés, est cruciale pour la transformation digitale des entreprises. Aussi source de préoccupations, ces difficultés seront plus facilement surmontables si les collaborateurs apprennent à développer une bonne tolérance au stress et à l’imprévu.

Pour développer sa résilience et réussir à surmonter les obstacles, qu’ils soient individuels ou collectifs : 

La résilience

La formation en ligne, premier outil de transformation digitale ?

Les données de l’enquête réalisée dans le cadre du rapport nous informent de l’importance de la formation pour faire face au futur du marché de l’emploi. En effet, la maîtrise des compétences clés permettra une meilleure productivité des employés sur le long terme. Pour répondre à cette problématique, les employeurs ont recours à la formation, et  elle se digitalise déjà ! Selon l’enquête, le nombre d’employeurs offrant des possibilités d’apprentissage en ligne à leurs employés sera multiplié par 5 d’ici à 2025. Bien que les entreprises affirment que d’ici là, 39% de la formation sera encore dispensée par un service interne, elle sera tout de même complétée par des plateformes d’apprentissage en ligne pour 16% des formations. La formation digitalisée ne cesse donc d’évoluer et d’assurer la montée en compétences des collaborateurs.

Ainsi, la transformation digitale des entreprises passe également par la digitalisation de la formation, accessible au plus grand nombre, adaptée à chacun et engageante pour tous. Pour reprendre les propos de l’économiste Klaus Schwab, fondateur et président exécutif du WEF : “la même perturbation technologique qui transforme les emplois peut également fournir la clé pour les créer – et nous aider à acquérir de nouvelles compétences”. Les outils sont à notre disposition, il ne tient plus qu’à nous de les exploiter intelligemment pour libérer le potentiel humain déjà présent dans nos organisations. 

Libérez le potentiel humain de votre entreprise :

Toutes les formations

Recommandé pour vous

Réagir à cet article

Vous